Qu’est-ce que le « Pacte mondial de l’ONU » ?

Le Pacte mondial des Nations unies formule 10 principes dans le domaine des droits de l’homme, des droits du travail, de l’environnement et de la lutte contre la corruption. Il invite les entreprises à adopter, soutenir et transmettre ces valeurs dans leur sphère d’influence.

Les principes du Pacte mondial de l’ONU sont les suivants :

Droits de l’homme

  • Principe 1 : les entreprises sont invitées à promouvoir et à respecter la protection du droit international relatif aux droits de l’homme.
  • Principe 2 : les entreprises doivent veiller à ce que leurs propres compagnies ne se rendent pas complices de violations des droits de l’homme.

Droits du travail

  • Principe 3 : les entreprises sont invitées à respecter la liberté d’association et à reconnaître le droit de négociation collective.
  • Principe 4 : les entreprises doivent éliminer toutes les formes de travail forcé ou obligatoire.
  • Principe 5 : les entreprises doivent abolir toutes les formes de travail des enfants.
  • Principe 6 : toute discrimination en matière d’emploi et de profession doit être éliminée.

Environnement

  • Principe 7 : les entreprises sont invitées à appliquer l’approche de précaution face aux problèmes touchant l’environnement.
  • Principe 8 : les entreprises sont invitées à entreprendre des initiatives tendant à promouvoir une plus grande responsabilité en matière d’environnement.
  • Principe 9 : les entreprises sont invitées à favoriser la mise au point et la diffusion de technologies respectueuses de l’environnement.

Lutte contre la corruption

  • Principe 10 : les entreprises sont invitées à agir contre la corruption sous toutes ses formes, y compris l’extorsion de fonds et les pots-de-vin.

L’offreur d’un produit financier durable certifie qu’il examine dans quelle mesure les entreprises, les pays ou les projets financés au moyen de fonds provenant d’un produit durable respectent ces principes. Les violations manifestes de ces principes ont pour conséquence qu’une entreprise ou un pays ne peuvent pas (ne peuvent plus) être financés au moyen de fonds provenant d’un produit durable.