Qu’est-ce que placer, investir ou épargner durablement ?

Un produit financier est durable lorsqu’il tient compte de son impact direct ou indirect à la fois sur l’environnement, la société et l’économie, et des aspects liés à la bonne gouvernance. Cela signifie que les entreprises, les pays ou les projets financés avec des fonds provenant d’un produit durable (via des crédits ou placements) sont toujours évalués sur la base de leur impact sur l’environnement et sur la société. La manière dont une entreprise ou un pays sont dirigés est également prise en considération.

Il n’existe toutefois pas de définition univoque de l'épargne, de l'investissement et du placement « durable » ou « socialement responsable ». En effet, tout le monde n’a pas la même interprétation de ce qui est durable ou socialement responsable. Par ailleurs, ce qui est aujourd’hui socialement acceptable ne le sera peut-être plus dans 20 ans ou inversement.

Afin d’apporter tout de même des points de repère, Febelfin a élaboré une directive qui établit les exigences minimales auxquelles un produit d’épargne, un instrument de placement ou un crédit doivent répondre pour pouvoir être véritablement qualifiés de « durables ».

La directive est fondée sur plusieurs principes importants :

  1. Les produits durables ne peuvent en aucun cas donner lieu à des investissements dans l’industrie de l’armement. Ils ne peuvent pas non plus soutenir financièrement des pratiques répréhensibles, comme le travail des enfants.
  2. Les produits durables peuvent financer des activités/produits controversé(e)s (par exemple, l’énergie nucléaire), mais dans ce cas, l'offreur doit expliquer en toute franchise la raison pour laquelle il estime que ce financement revêt un caractère durable.
  3. La transparence quant à la manière dont l’argent est dépensé est une condition essentielle des produits durables dont il est question dans la directive de Febelfin. L’investisseur ou l’épargnant doit pouvoir savoir à tout moment à quoi son argent est utilisé. Les gestionnaires de produits durables doivent expliquer de façon claire et compréhensible la stratégie à laquelle ils recourent pour composer et gérer leur produit financier durable et la manière dont ils en garantissent la qualité. Ils doivent également exposer en détail à quelle fin l’argent du produit financier est utilisé. Par ailleurs, une partie externe doit périodiquement confronter la stratégie à la réalité.
  4. L’épargnant ou l’investisseur peut, sur la base des informations – fournies par l'offreur – décider en connaissance de cause si le produit présenté correspond à ses convictions personnelles.

Outre les éléments dits « extrafinanciers », les normes financières et économiques sont bien entendue aussi prises en considération. En effet, il est essentiel que le produit durable soit également financièrement sain.